Top 10

Top 9 des conseils utiles si ton enfant a la varicelle, on est tous passés par là


Si ton enfant fréquente d’autres spécimens de son âge, y’a moyen qu’il chope comme tout le monde la varicelle, et qu’il se retrouve avec des boutons plein la gueule et le corps pendant quelques jours. Ça pourra te donner un avant-goût de son adolescence et de l’acné qui va avec. Mais la varicelle, c’est pas que des boutons qui grattent, c’est aussi de la fièvre, une humeur de chien, et toutes les joyeuseté qui vont avec. Heureusement, ça ne dure pas.

1. L’empêcher de se gratter

Ouais je sais, ça peut être chaud, vu que les boutons de varicelle démangent grave. Mais s’il se gratte, ça peut laisser des cicatrices qui resteront à vie, et franchement ça peut valoir le coup de lui foutre des moufles pour qu’il ne puisse pas s’arracher ses croûtes.

2. Prévenir les femmes enceintes autour de toi

Parce que certaines femmes enceintes n’ont pas forcément contracté la varicelle avant leur grossesse, et que si elles la chopent pendant, ça peut être hyper grave pour elles et pour les bébés qu’elles portent. Il vaut mieux donc prévenir tout le monde.

3. Eviter les bains

Les bains favorisent la macération des boutons, et donc les infections. Il vaut mieux donner une à deux douches rapides par jour, avec un savon doux dermatologique et c’est tout. Et après la douche, on ne le sèche pas comme une brute en frottant partout, non non, il vaut mieux tamponner en douceur pour éviter d’arracher les croûtes (bon appétit).

4. Couper ses ongles et bien laver ses mains

Parce que déjà, si ses ongles sont courts, il aura du mal à se gratter, et surtout parce que les sales petites bactéries ne pourront pas se planquer en dessous et infecter ses boutons. Du coup, on lave les mains aussi hein, ça fait pas de mal.

5. Surtout pas d’ibuprofène, de kétoprofène ou d’aspirine

En cas de fièvre, il ne faut lui donner que du paracétamol, et c’est tout. Surtout pas d’anti-inflammatoires ou d’aspirine, ça peut faire des dégâts énormes. Bien évidemment, on en parle avec son médecin hein.

6. Savoir quand consulter

Si la fièvre dure, si l’enfant à moins de 6 mois, si les boutons se remplissent de sang ou de pus et se creusent, si il a des troubles de l’équilibre et qu’il est confus, ou bien s’il a un déficit immunitaire. Dans tous les cas, on consulte.

7. Eviter les vêtements serrés

Il vaut mieux privilégier des vêtements amples en coton doux, pour éviter que sa peau ne s’irrite et qu’il ait l’impression que tout son corps est enfermé dans un étau qui gratte. Il ne faut pas que sa peau soit gênée encore plus, le pauvre.

8. Ne pas utiliser d’éosine pour sécher les boutons

Alors oui, l’éosine assèche les boutons, mais sa couleur rouge est un peu traître, parce qu’elle peut empêcher de voir les possibles surinfections des lésions. Il vaut mieux utiliser un produit asséchant sans couleur, pour accélérer la cicatrisation.

9. Pas de talc ou de pommades

Ouais, les remèdes de grands-mères ont la vie dure, mais le talc, vachement utilisé par nos mamies dans un temps que les moins de 20 ans ne peuvent pas connaitre, peut faire macérer les lésions humides, et favoriser les surinfections.

Allez, bon courage, et si jamais ça vous inquiète trop, votre médecin sera votre meilleur copain.





Source link

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer